Articles de recherche >

Family Values and the Regulation of Labor

Mis à jour le 22 décembre 2020 Publié

Référence

Alesina Alberto, Algan Yann, Cahuc Pierre, Giuliano Paola. In: Journal of the European Economic Association, 13: 599–630, 2015.


Résumé

Pour être efficaces, les marchés du travail flexibles nécessitent des travailleurs géographiquement mobiles. Sinon, les entreprises peuvent profiter de l’immobilité des travailleurs et en tirer des rentes à leurs dépens. Dans les cultures où les liens familiaux sont forts, s’éloigner de son domicile est coûteux. Ainsi, pour limiter les rentes des entreprises et éviter de déménager, les personnes ayant des liens familiaux forts choisissent rationnellement des marchés du travail réglementés, même si la réglementation génère un chômage plus élevé et des revenus plus faibles. Empiriquement, nous constatons que les individus qui héritent de liens familiaux forts sont moins mobiles, ont des salaires plus bas et un taux de chômage plus élevé, et sont favorables à une réglementation plus stricte du marché du travail. Nous constatons une association positive entre les rigidités du marché du travail au début du XXIe siècle et les valeurs familiales qui prévalaient avant la Seconde Guerre mondiale, et entre les structures familiales du Moyen Âge et le désir actuel de réglementation du marché du travail. Ces deux résultats suggèrent que les réglementations du marché du travail ont des racines culturelles profondes.